Détente des taux, renégocier ou pas ses conditions de financement !

Depuis près de deux ans une baisse des taux des crédits aux professionnels et aux particuliers est observée sur le marché bancaire marocain. Entre 2014 et fin 2016, les taux débiteurs moyens sont passés de 6% à 5%. A titre d’illustration, les taux des crédits à l’équipement des entreprises qui étaient de 6% se sont établis à 4,91% tandis que ceux relatifs au financement de la trésorerie étaient proches de 5,24% contre 6% il y a deux ans.

Du point de vue de nombreux experts du secteur, ce repli des taux s’explique par l’effet conjugué de la baisse du taux directeur par Bank Al Maghrib et une intensification de la concurrence dans une période de morosité économique. Cette tendance baissière devrait se poursuivre au cours de cette nouvelle année. Autant dire que, dans ce contexte, le réaménagement de vos crédits avec un taux moins élevé est en mesure d’engendrer de substantielles économies sur le coût total de votre emprunt.

Pour des entreprises de taille modeste, la renégociation d’un financement est également accessible. Elle peut être l’occasion, pour le dirigeant, d’aller voir d’autres banques pour bénéficier de tarifs plus attractifs.

Mais avant de vous lancer dans une telle opération quelques démarches doivent être initiées pour mettre tous les atouts de votre coté.

Le premier réflexe consiste à demander à votre banque une révision du taux concédé quelques années plus tôt. Il ne proposera pas le même taux facial qu’une autre banque, mais il peut accepter de rogner sa marge. Sachez que l’attitude de votre banquier dépendra avant tout de la qualité de votre dossier et de la relation globale que vous entretenez avec lui. Pour ne pas perdre leurs meilleurs clients au profit de la concurrence, certaines banques peuvent accepter, bon gré, mal gré, des révisions de taux.

Toutefois si vous souhaitez obtenir un taux plus avantageux que celui que votre banque vous propose, il convient de mettre les banques en concurrence. Faites la tournée des banques de la place et comparez les offres.

Il est à noter que la renégociation n’est conseillée qu’aux entreprises en bonne santé financière et n’ayant aucun incident de paiement auprès de leurs banques. Dans le cas contraire le réaménagement peut être à votre désavantage.

Sachez également que lorsque vous demandez la renégociation de votre prêt, la banque rouvre votre dossier pour examiner la faisabilité d’une telle opération. En contrepartie de ce travail, il vous sera demandé de lui verser des frais de dossier.

Malgré les frais engendrés, le jeu peut en valoir la chandelle. Plus votre taux initial est élevé, plus vous pouvez espérer d’économies.

Enfin, il est conseillé aux entreprises souhaitant renégocier leurs conditions de financement de faire appel si possible à un courtier. Dans tous les cas de figure, évitez d’aller au bras de fer avec votre banquier.