Les aides publiques : des ressources bien souvent ignorées des entreprises

Au Maroc, la problématique du financement et de l’accompagnement des entreprises surtout des plus petites, handicape le développement du tissu économique et la création d’emplois. Pour pallier à cette situation, les pouvoirs publics ont mis en place des mécanismes de soutien aux entreprises. Mais ces aides publiques sont souvent ignorées par les principaux concernés : les chefs d’entreprise.

Les interventions de l’État sous la forme d’aides publiques aux entreprises ont généralement pour vocation le soutien à l’économie, le développement d’activités compétitives, le rétablissement de l’efficacité et la restructuration d’entreprises. Faute d’informations, peu d’entreprises marocaines ont aujourd’hui conscience des opportunités d’aides et de subventions apportées par les pouvoirs publics. Chaque année plusieurs milliards de dirhams sont alloués aux entreprises sous forme d’aide financière et de subvention par les organismes étatiques mis en place à cet effet.

Le plus connu de ces organismes est Maroc PME anciennement ANPME. Grâce à sa large gamme de produits qu’elle a su développer et enrichir depuis sa création en 2002, Maroc PME accompagne les entreprises dans leur processus de modernisation et d’amélioration de leur compétitivité. L’agence propose trois offres d’accompagnement aux entreprises. La première, baptisée « ISTITMAR Croissance », est destinée aux entreprises ayant réalisé un chiffre d’affaires inférieur à MAD 10 millions au titre du dernier exercice clos. Celles-ci doivent disposer d’un projet d’investissement à fort potentiel de croissance. Ces entreprises bénéficient d’une prime représentant 30% de leur investissement total. La deuxième offre « IMTIAZ Croissance », est une prime à l’investissement destinée aux entreprises dont le chiffre d’affaires est compris entre MAD 10 et 200 millions. En cas de sélection de leur projet, ces entreprises peuvent bénéficier d’une prime plafonnée à MAD 10 millions et correspondant à 20% du montant de leur investissement. Le troisième dispositif s’adresse aux entreprises souhaitant réaliser leur démarche de modernisation et d’amélioration de leur compétitivité : élaboration d’une stratégie de développement, d’un plan d’affaires, d’un plan de restructuration, gestion du BFR, mise en place d’une comptabilité, etc.

Autre agence étatique proposant des aides aux entreprises : La Caisse Centrale de Garantie (CCG). L’agence gère le Fonds de Soutien Financier aux TPME (FSFTPME), dont l’objet est de cofinancer avec les banques les opérations visant le rétablissement et la pérennité de l’équilibre financier des entreprises jugées viables, mais connaissant des difficultés d’ordre conjoncturel. Une bouffée d’air pour les entreprises asphyxiées par les longs délais de paiement et par la frilosité des banques. D’après les spécialistes, une faillite sur quatre est due à des retards de paiement et non à des difficultés liées à l’activité des sociétés. Leur apporter du cash dans les moments difficiles peut leur permettre de résister le temps qu’elles recouvrent leurs créances. En 2015, plus de MAD 1 milliard ont été octroyés à des entreprises en difficulté.

Les start-up ne sont pas en reste et bénéficient d’un fonds dédié dénommé « INNOV INVEST » dont le but est d’appuyer les jeunes entreprises à chaque étape importante de leur développement et dont la gestion a été confiée à la Caisse Centrale de Garantie (CCG).

Pour bénéficier de ces fonds, les start-up tous secteurs confondus, doivent avoir été créé depuis moins de 5 ans et présenter une idée ou un projet innovant.

Autant d’opportunités d’accompagnement et de financement que peuvent saisir les entreprises marocaines. Mais fautes d’informations, peu d’entre elles profitent de ces dispositifs qui pourtant leur sont destinés. Le recours à un cabinet de conseil peut s’avérer être une solution efficace pour les entreprises qui souhaitent bénéficier de ces aides, sachant que Maroc PME prend en charge 60% du coût lié à l’accompagnement.

Pour plus d’informations :

Le site internet de l’agence Maroc PME présente l’ensemble de ces programmes : http://candidature.marocpme.ma/

Le site de la Caisse Centrale de Garantie : http://www.ccg.ma/fr/index.php?option=com_content&view=article&id=108%3Afonds-de-soutien-financier-aux-tpme&catid=4%3Aproduits-de-garantie&Itemid=4

La présentation du fonds INNOV INVEST : http://www.ccg.ma/fr/images/stories/ccg_pdfs/Innov_steps_V5.pdf