8 règles à suivre pour développer son entreprise : Règle N°3 : Savoir prendre des risques financiers

De nombreux entrepreneurs sont parvenus à développer leur entreprise sur des domaines d’activité concurrentiels. Bien qu’elle n’ait pas été toujours facile à mettre en œuvre, leur démarche a permis de redynamiser un marché existant, de se développer différemment ou d’améliorer une gestion un peu dépassée. Quelles sont les clés de leur réussite ? Quelles sont les difficultés qu’ils ont rencontrées lors du développement de leur société. Et surtout, quels conseils peuvent-ils apporter aux dirigeants, aux repreneurs et aux créateurs ?

Prendre des risques booste la volonté de réussir. Ainsi, les créateurs qui ont investi leurs économies ou le fruit de la vente d’un bien savent ce que le risque signifie. Ils savent aussi que pour gagner il faut aller de l’avant et que les tergiversations ne contribuent pas à faire avancer les décisions. Les errements, les erreurs, font partie du processus d’apprentissage. Qui pourrait se targuer d’avoir appris à marcher sans être tombé et sans s’être cogné ? Bien qu’elle soit déplaisante (les pleurs de bébés savent nous le rappeler), l’erreur a son importance elle est même indispensable en ce sens qu’elle donne une valeur aux choses (la réussite, l’effort, la volonté, les économies…). Elle influence même les futures valeurs de l’entreprise que le dirigeant inculquera.

Développer une entreprise en restant confortablement assis dans son fauteuil est un contresens, tous comme la développer par procuration. De nombreux dirigeants misent des sommes importantes (au regard de leurs possibilités), se versent un salaire modeste voir nul et travaillent énormément pour la réussite de leur projet, sans aucune garantie de réussite. Cette prise de risque souvent bénéfique, mérite d’être reconnu et respecté, quel que soit l’aboutissement du projet.

Source : https://www.leblogdudirigeant.com/developper-son-entreprise/